Il y a des gens qui ne sont ...

Il y a des gens qui ne sont jamais contents. Ils vous trouvent trop tristes, ou trop gais. Avec eux, toujours quelque chose de trop. Moi, j'aime beaucoup le ¬ę trop ¬Ľ, c'est le signe d'une riche nature.
 Jacques Spitz

Citations liés

Alors Monsieur "Je sais tout mieux que tout le monde la question ne se pose même pas" est content? Il a bien triomphé de l'adversité, une fois de plus?
 Michel Plessix
Je t'aime autant que je peux, et si tu n'es pas content tu as qu'à en aimer une autre.
 Moli√®re
Ce qui nous fait souffrir avec tant d'impatience la douleur, c'est de n'√™tre pas accoutum√©s de prendre notre principal contentement en l'√Ęme.
 Michel de Montaigne
J'espère que vous êtes contents de vous, on aurait pu se faire tuer, ou pire, être renvoyés. Et maintenant, si ça ne vous dérange pas, je vais me coucher.
 J. K. Rowling
Maintenant qu'on sait, on sait que c'était la marque, le signe, que nous étions marqués pour la chose, que par ce rond on avait voulu indiquer notre villageet le faire luire au soleil pour le désignerau mal. Va bien; nous, on était contents
 Jean Giono

Citations du même auteur

Du large on voyait des essaims vainqueurs tourbillonner au-dessus de la cote lybienne.Ils s'elevaient par moment comme de gigantesques nuages, comme des panaches plus noirs et menacants que celui de l'Etna en eruption.
 Jacques Spitz
Le dénouement devrait approcher. La mort, c'est trop long, même à l'accéléré. Si dans cinq minutes je ne suis pas mort, je vais allumer une cigarette à l'aveuglette pour tuer le temps.
 Jacques Spitz
On ne vit pas au milieu de la poussière et des morts sans ressentir des accès de mélancolie dépressive... Il en est de moi comme de ces filles qui, absorbées par leur métier, n'ont plus de l'humanité qu'une vision phallique.
 Jacques Spitz
Le temps, nous voyageons avec lui, √† la vitesse de vingt-quatre heures par jour. C'est bien suffisant pour aller vers la mort. L'avenir ne peut que ressembler au pass√©, et le pass√© n'√©tait pas dr√īle, nos p√®res en sont morts d'ennui
 Jacques Spitz
Si vous vous plaignez tant de ce monde, vous n'êtes pas forcé d'en rester citoyen.
 Jacques Spitz