Citations Stendhal - page 3

Retrouvez des dizaines de citations de Stendhal avec des images à copier et à partager.

La vieillesse n’est autre chose que la privation de folie, l’absence d’illusions et de passion.
J’aime la force, et de la force que j’aime, une fourmi peut en montrer autant qu’un éléphant.
La politesse n'est que l'absence de colère que donneraient les mauvaises manières.
Les peuples n'ont jamais que le degré de liberté que leur audace conquiert sur la peur.
Vous pourriez aussi aimer
La vieillesse n'est autre chose que la privation de folie, l'absence d'illusions et de passions.
Ta carrière sera pénible. Je vois en toi quelque chose qui offense le vulgaire. La jalousie et la calomnie te poursuivront.
La tyrannie de l'opinion, et quelle opinion ! est aussi bête dans les petites villes de France qu'aux Etats-Unis d'Amérique.
Tout sentiment qu'on n'éprouve plus est un sentiment dont on n'admet point l'existence.
Le genre de malheur que porte dans l'âme un amour contrarié, fait que toute chose demandant de l'attention et de l'action devient une atroce corvée.
Le courage consiste à savoir choisir le moindre mal, si affreux qu'il soit encore.
La bonne musique ne se trompe pas, et va droit au fond de l'âme chercher le chagrin qui nous dévore.
L'amour est comme la fièvre, il naît et s'éteint sans que la volonté y ait la moindre part.
Ma foi, si je trouve le dieu des chrétiens, je suis perdu, c'est un despote et, comme tel, il est rempli d'idées de vengeance, la bible ne parle que de punitions atroces. Je ne l'ai jamais aimé et je n'ai même jamais voulu croirequ'on l'aime sincèrement.
Il n'y a point de droit naturel : ce mot n'est qu'une antique niaiserie bien digne de l'avocat général qui m'a donné chasse l'autre jour, et dont l'aïeul fut enrichi par une confiscation de Louis XIV. Il n'y a de droit que lorsqu'il y a une loi pour défendre de faire telle chose sous peine de punition. Avant la loi il n'y a de naturel que la force du lion, ou le besoin de l'être qui a faim, qui a froid, le besoin en un mot...
J'appelle caractère d'un homme sa manière habituelle d'aller à la chasse au bonheur, en termes plus clairs, mais moins significatifs : l'ensemble de ses habitudes morales.
La politesse n'est que l'absence de colère que donneraient les mauvaises manières.
Une conspiration anéantit tous les titres donnés par les caprices sociaux. Là, un homme prend d'emblée le rang qui lui assigne sa manière d'envisager la mort. L'esprit lui-même perd de son empire...
L'admission de la femme à l'égalité parfaite serait la marque la plus sûre de la civilisation ; elle doublerait les forces intellectuelles du genre humain et ses chances de bonheur.
Vous pourriez aussi aimer
Mais qu'est-ce que la beauté ? C'est une nouvelle aptitude à vous donner du plaisir.
Un roman est un miroir qui se promène sur une grande route. Tantôt il reflète à vos yeux l'azur des cieux, tantôt la fange des bourbiers de la route. Et l'homme qui porte le miroir dans sa hotte sera par vous accusé‚ d'être immoral ! Son miroir montre la fange, et vous accusez le miroir ! Accusez bien plutôt le grand chemin où est le bourbier, et plus encore l'inspecteur des routes qui laisse l'eau croupir et le bourbier se former.