Citations Tristan Bernard

Retrouvez des dizaines de citations de Tristan Bernard avec des images à copier et à partager.

Il y a des parents qui veulent, à tout prix, maintenir le prestige de l'autorité et qui ne réussissent qu'à installer, dans leur foyer, le spectre hideux de la tyrannie. Ils font, de leurs enfants, des esclaves ou de sauvages petits rebelles.
L'arête est la vengeance du poisson et la gueule de bois, la colère des raisins.
Il y a des gens qui fuient la jalousie par paresse, d'autres qui l'écartent par orgueil.
Il m'aime !... S'il ne m'aimait pas, les règles de la politesse lui interdiraient de me parler aussi brutalement.
Vous pourriez aussi aimer
Je crois à la chance. C'est le seul moyen que j'ai trouvé pour justifier la réussite des gens que je n'aime pas.
Il ne faut pas trop toucher d'avance sur sa gloire. Il vaut mieux avoir un compte en retard.
Etre bête présente cet avantage que soi-même on ne s'en aperçoit pas.
Il y a des parents qui veulent, à tout prix, maintenir le prestige de l'autorité et qui ne réussissent qu'à installer, dans leur foyer, le spectre hideux de la tyrannie. Ils font, de leurs enfants, des esclaves ou de sauvages petits rebelles.
Au théâtre les gens veulent sans doute être surpris, mais avec ce qu'ils attendent.
L'homme n'est pas fait pour travailler, et la preuve c'est que cela le fatigue.
La gloire de l'acteur, comme la beauté d'une femme, ne perd rien de sa grandeur du fait qu'elle est périssable.
La volonté des hommes contrarie souvent la bonne volonté du destin.
Etre bête offre cet avantage, et aussi ce danger, que soi-même on ne s'en aperçoit pas.
Les hommes sont toujours sincères. Ils changent de sincérité, voilà tout !
L'homme n'est pas fait pour le travail et la preuve, c'est que ça le fatigue.
Rien ne ressemble plus à un innocent qu'un coupable qui ne risque rien.
Nous vivions jusqu'ici dans la crainte. Nous allons vivre dans l'espoir...
Le mensonge et le silence arrangent bien des drames de famille.
Vous pourriez aussi aimer
Le théâtre vit d'idées élevées : c'est son gagne-pain.
L'argent n'a pas d'odeur, mais à partir d'un million il commence à se faire sentir.