Le " grandiose " n'est jamais ...

Le grandiose n'est jamais réellement libre, car il est constamment dépendant de l'admiration des autres, et parce que cette admiration est liée à des qualités, des fonctions et des performances qui peuvent brutalement s'écrouler.
 Alice Miller

Citations liés

Un poète rencontre toujours un poète plus grand qui lui arrache le cœur d'admiration. J'ai rencontré le givre.
— C'est l'expression de leur petit visage qui me plaît, dit le père Porcher. — Vous voulez dire un mélange de trouille et d'admiration, comme s'ils se demandaient s'il faut rire, pleurer, ou mouiller leur culotte ? — Oui. Ça, c'est ce que j'appelle croire.
 Terry Pratchett
La gloire est la réputation jointe à l'estime ; elle est au comble, quand l'admiration s'y joint.
Si les enfants ont besoin d'être fiers de leur père, peut-être que les pères, pour se rassurer, ont besoin de l'admiration de leurs enfants.
 Jean-Louis Fournier

Citations du même auteur

Un sujet qui peut comprendre sa colère comme faisant partie intégrante de lui-même ne devient pas violent.
 Alice Miller
J'aime mes enfants si je suis capable de les respecter avec leurs sentiments et leurs besoins propres et si j'essaie de satisfaire ces besoins du mieux que je le peux. Je n'aime pas mes enfants si je ne les considère pas comme des personnes comme moi, mais comme des objets que je dois corriger.
 Alice Miller
Frapper des adultes, c'est de la torture, frapper des enfants, c'est de l'éducation.
 Alice Miller
La plaie sans doute la plus profonde – ne pas avoir été aimé tel qu'on était – ne peut guérir sans travail du deuil. Elle peut, avec plus ou moins de succès, être bridée par des mécanismes de défense (comme par exemple dans la grandiosité ou la dépression), ou bien, comme dans la compulsion de répétition, se rouvrir sans cesse. C'est également le cas dans la névrose obsessionnelle et la perversion. Les réactions méprisantes des parents face au comportement de l'enfant sont enregistrées en lui sous forme de souvenirs inconscients, et emmagasinées dans son corps.
 Alice Miller
La plaie sans doute la plus profonde – ne pas avoir été aimé tel qu'on était – ne peut guérir sans travail du deuil. Elle peut, avec plus ou moins de succès, être bridée par des mécanismes de défense (comme par exemple dans la grandiosité ou la dépression), ou bien, comme dans la compulsion de répétition, se rouvrir sans cesse. C'est également le cas dans la névrose obsessionnelle et la perversion. Les réactions méprisantes des parents face au comportement de l'enfant sont enregistrées en lui sous forme de souvenirs inconscients, et emmagasinées dans son corps.
 Alice Miller