La colère, comme la faim, ...

La colère, comme la faim, est mère de mauvais conseils.
 François René de Chateaubriand

Citations liés

La colère est comme un poison : si on ne le traite pas, il finira par s'accumuler et causer des dégâts.
Comme si cette grande colère m'avait purgé du mal, vidé d'espoir, devant cette nuit chargée de signes et d'étoiles, je m'ouvrais pour la première fois à la tendre indifférence du monde. J'ai senti que j'avais été heureux et que je l'étais encore.
L'homme qui, dans un accès de colère, ou entraîné par la passion, fait violence à un autre homme, me semble porter la main sur son frère ; et celui qui ne fait pas tous ses efforts pour arrêter les effets de cet emportement est aussi coupable, selon moi, que s'il abandonnait sa patrie, ses parents ou ses amis en péril.
Un sujet qui peut comprendre sa colère comme faisant partie intégrante de lui-même ne devient pas violent.
 Alice Miller
La colère est un sentiment normal, mais il faut apprendre à le contrôler si on veut réussir dans la vie.

Citations du même auteur

Comme l'ambition ne suppose pas toujours le talent, pour un homme de génie qui s'élève, vous avez vingt tyrans médiocres qui fatiguent le monde.
 François René de Chateaubriand
La nation française n'aime pas au fond la liberté, mais elle adore l'égalité ; sa vanité lui commande de n'obéir qu'à ce qu'elle s'impose.
 François René de Chateaubriand
L'amitié ? Elle disparaît quand celui qui est aimé tombe dans le malheur, ou quand celui qui aime devient puissant.
 François René de Chateaubriand
Les Français vont instinctivement au pouvoir ; ils n'aiment point la liberté; l'égalité seule est leur idole. Or l'égalité et les despotisme ont des liaisons secrètes.
 François René de Chateaubriand
La passion dominante de l'homme sera toujours la vérité ; quand il aime l'erreur, c'est que cette erreur, au moment qu'il y croit, est pour lui comme une chose vraie. Nous ne chérissons pas le mensonge, bien que nous y tombions sans cesse.
 François René de Chateaubriand