Citations Yasmina Khadra - page 2

Retrouvez des dizaines de citations de Yasmina Khadra avec des images à copier et à partager.

Un malheur n'arrive jamais seul. Il n'a pas assez de cran pour ça. Il lui faut impérativement une épreuve supplémentaire pour l'assister dans son travail de sape.
Je refuse de porter le tchadri. De tous les bâts, il est le plus avilissant. Une tunique de Nessus ne causerait pas autant de dégâts à ma dignité que cet accoutrement funeste qui me chosifie en effaçant mon visage et en confisquant mon identité.
Un jour, sans doute, on pourrait rattraper une comète, mais qui vient à laisser filer la "vraie" chance de sa vie, toutes les gloires de la terre ne sauraient l'en consoler
A Médine Jdida, la pauvreté était toujours là, sauf qu'elle avait de la pudeur.
Vous pourriez aussi aimer
L'homme n'est que maladresse et méprise, erreur de calcul et fausse manœuvre, témérité inconsidérée et objet d'échec quand il croit avancer vers son destin en disqualifiant la femme... Certes, la femme n'est pas tout, mais tout repose sur elle...
Nos paupières nous deviennent des portes dérobées; closes, elles nous racontent; ouvertes, elles donnent sur nous-mêmes. Nous sommes les otages de nos souvenirs. Nos yeux ne nous appartiennent plus.
Né au cœur des champs, je retrouvais un à un mes repères d'antan, l'odeur des labours et le silence des tertres. Je renaissais dans ma peau de paysan, heureux de constater que mes habits de citadin n'avaient pas dénaturé mon âme.
Votre femme était une martyre. Nous lui serons éternellement reconnaissants. Mais ça ne vous autorise pas à chahuter son sacrifice ni à mettre en danger qui que ce soit. Nous respectons votre douleur, respectez notre combat.
Dieu,qu'elle me manque.Il ne m'est mutilation que son absence Sans elle,je ne suis qu'une ecchymose qui lève,qu'un malheur en train de faisander
Nos matins se reconnaissaient à leurs bruits vétilleux, nos soirs à leurs sommeils sans attraits, et d'aucun n'auraient su dire à quoi servent les rêves lorsque les horizons sont nus.
Un jour, sans doute, on pourrait rattraper une comète, mais qui vient à laisser filer la "vraie" chance de sa vie, toutes les gloires de la terre ne sauraient l'en consoler
Celui qui passe à côté de la plus belle histoire de sa vie n'aura que l'âge de ses regrets et tous les soupirs du monde ne sauraient bercer son âme...
Aucun bonheur n'est entier s'il n'est pas partagé.
Ceci est un rappel de l'ordre. Nous mourrons tous un jour. Ce que nous croyons posséder n'est qu'illusion. Nous ne sommes que les maillons éphémères d'une chaîne que traîne à ses pieds un fantôme nommé temps qui court à l'infini droit sur le néant
Elle avait de l'allure, de la grâce et lorsqu'elle dévalait le flanc du tertre, la misère qui s'accrochait à l'ourlet de sa robe telle une meute de chiens ne parvenait pas à la rattraper.
D'un coup il découvre la futilité des choses et des êtres et plus rien ne le réconcilie avec ses certitudes d'antan quant il ne levait les yeux sur l'horizon que pour le réclamer.
Dehors, le jour se lève, et les chagrins du monde aussi.
Né au cœur des champs, je retrouvais un à un mes repères d'antan, l'odeur des labours et le silence des tertres. Je renaissais dans ma peau de paysan, heureux de constater que mes habits de citadin n'avaient pas dénaturé mon âme.
Vous pourriez aussi aimer
Aucun bonheur n'est entier s'il n'est pas partagé.
Celui qui ne voit l'Afrique qu'une seule fois dans sa vie mourra borgne.