Citations William Faulkner - page 2

Retrouvez des dizaines de citations de William Faulkner avec des images à copier et à partager.

Il était pareil à un homme qui a perdu son chemin dans la forêt et qui ramasse du bois pour le cas où il finirait par en sortir.
Le champ de bataille ne fait que révéler à l'homme sa folie et son désespoir, et la victoire n'est jamais que l'illusion des philosophes et des sots.
La sagesse suprême est d'avoir des rêves assez grands pour ne pas les perdre du regard tandis qu'on les poursuit.
Pour être grand, il faut quatre-vingt-dix-neuf pour cent de travail.
Vous pourriez aussi aimer
La grange était encore rouge, mais ce n'était plus une grange, maintenant. Elle était écroulée et le rouge montait en tourbillons. La grange s'en est allée, en tourbillons de petites choses rouges, vers le ciel et les étoiles. Et les étoiles ont reculé.
Tout le mal du mauvais provient de son propre fait, tandis que le bon est une absence de fait.
La mémoire croit avant que la connaissance ne se rappelle.
Comme beaucoup de personnes froides et faibles, une fois en présence d'un irrémédiable désastre, elle trouvait, on ne sait où, une sorte de courage, de force.
Je me figure que les démons et leurs semblables, et le diable lui-même, ne sont pas aussi coupables aux yeux de Dieu que voudraient le faire croire maintes gens qui prétendent connaître sur le bout du doigt toutes ses affaires.
Elle avait été obstinément martelée, laminée chaque jour d'avantage, comme un métal passif et malléable, jusqu'à n'être plus qu'une réduction d'espoirs vagues, de désirs frustrés, indécis et pâles aujourd'hui comme des cendres éteintes.
Je sais qu'une preuve n'est qu'une erreur inventée par l'homme pour justifier à ses yeux et aux yeux des autres sa lubricité et sa folie.
Le péché, l'amour, la haine ne sont que des sons que les gens qui n'ont jamais péché, jamais aimé, jamais craint utilisent pour représenter ce qu'ils n'ont jamais eu et ne pourront jamais avoir.