Citations Khalil Gibran - page 2

Retrouvez des dizaines de citations de Khalil Gibran avec des images à copier et à partager.

Quand vous êtes submergés par le chagrin, regardez à nouveau dans votre cœur, et vous vous apercevrez que ce que vous déplorez n'est que cela qui vous fut jubilation.
La vraie beauté n’est pas visible pour les yeux; elle se trouve dans le cœur des gens.
Comment puis-je perdre foi en la justice de la vie, quand les rêvent de ceux qui dorment sur du duvet ne sont pas plus beaux que les rêves de ceux qui dorment à même le sol?
La terre est ma patrie et l'humanité, ma famille.
Vous pourriez aussi aimer
Il n'est de but dans l'amitié, si ce n'est l'approfondissement de l'esprit.
L'attention est le premier pas vers la compréhension.
N'oubliez pas que la pudeur est un bouclier contre le regard des impurs.
Il faut être deux pour découvrir pour découvrir la vérité : l'in pour la dire l'autre pour la comprendre.
Celui qui, par quelque alchimie sait extraire de son cœur, pour les refondre ensemble, compassion, respect, besoin, patience, regret, surprise et pardon crée cet atome qu'on appelle l'amour.
S'il est sage, il ne t'ordonnera pas d'entrer dans la demeure de sa sagesse, mais te conduira plutôt au seuil de ton propre esprit.
Si tu ne comprends pas ton ami en toutes circonstances, jamais tu ne le comprendras.
Tout comme le noyau d'un fruit se brise pour exposer son cœur au soleil, il vous faut connaître la douleur.
Qu'est-ce donc que mourir, si ce n'est s'offrir nu au vent et s'évaporer au soleil ?
En automne, je récoltai toutes mes peines et les enterrai dans mon jardin. Lorsque avril refleurit et que la terre et le printemps célébrèrent leurs noces, mon jardin fut jonché de fleurs splendides et exceptionnelles.
Une seule âme contient les espoirs et les sentiments de l'humanité tout entière.
Un chercheur de silences, voici ce que je suis, mais quel trésor ai-je trouvé dans ces silences, à livrer avec assurance ?
En vérité la soif de confort assassine la passion de l'âme et va en ricanant à son enterrement.
Il faut toujours connaître la vérité, et parfois la dire.
Vous pourriez aussi aimer
Le garçon sensible qui ressent beaucoup les choses mais les connaît peu est la plus misérable des créatures sous le soleil car son esprit demeure tiraillé par deux forces contradictoires considérables : une force invisible qui le propulse dans les nuages et lui montre, au-delà des rêves embrumés, la beauté des êtres ; une force visible qui l'enchaîne à la terre, obscurcit de poussière son discernement et le laisse désemparé et apeuré dans les plus sombres des ténèbres.
L'infini est plus grand que vous ne le croyez.