Dieu n'est pas en arrière de ...

Dieu n'est pas en arrière de nous. Il est à venir. C'est non pas au début, c'est à la fin de l'évolution des êtres qu'il le faut chercher.

Citations liés

Il m'a raconté une fois toute une histoire : que si l'on analyse la nature d'un millier d'individus, on les trouve composés de quelque deux douzaines de qualités, sensations, structures, types d'évolution, et ainsi de suite. Et que si l'on analyse notre corps, on ne trouve que de l'eau et quelques douzaines de petits amas de matière qui flottent dessus. L'eau monte en nous exactement comme dans les arbres ; les créatures animales, comme les nuages, sont formées d'eau. Je trouve cela charmant. Dès lors on ne sait plus très bien ce que l'on doit penser de soi. Ni ce que l'on doit faire.
 Robert Musil
En fin de compte, c'est par le degré d'authenticité de notre sourire que nous signifions au monde - à commencer par nos enfants - notre degré d'évolution.
 André Pronovost
La détection d'une masse cancéreuse est possible lorsqu'elle atteint un milliard de cellules, ce qui représente un gramme ou un centimètre de diamètre. Le cancer moyen, tel que le cancer du sein, est décelable au bout de la huitième année de son évolution ; onze ans sont nécessaires pour le cancer du poumon, quinze ans pour les sarcomes, vingt-cinq ans pour l'athéromatose (maladies cardio-vasculaires).
 Jean-Pierre Willem
Fichez-moi donc la paix, avec votre évolution ! Allumez le feu aux quatre coins des villes, fauchez les peuples, rasez tout, et quand il ne restera plus rien de ce monde pourri, peut-être en repoussera-t-il un meilleur.
 Émile Zola
Les " transhumanistes " distinguent quatre grandes évolutions possibles : le robot-sapiens, l'homme pharmaceutique, l'homme immortel, les hommes génétiquement modifiés. [...] Tous rêvent d'un " corps nouveau " pour permettre une vie nouvelle...
 Paul Ariès

Citations du même auteur

— Il faut, répondait-il aux insultes, laisser les autres avoir raison, puisque cela les console de n'avoir pas autre chose.
Remplacer, chaque fois qu'il le peut, le "pourquoi? par le "comment?", c'est faire un grand pas vers la sagesse.