Citations Yves Bonnefoy

Retrouvez des dizaines de citations de Yves Bonnefoy avec des images à copier et à partager.

Mais le sommeil se fait indifférence. Ses lumières, ses ombres : plus rien qu'une Vague qui se rabat sur le désir.
Après quoi il fit jour ; et le soleil Jeta de toutes parts ses milliers de flèches.
Dans la quiétude de l'écume, où se reflète, Soit beauté, à nouveau, soit vérité, les mêmes Étoiles qui s'accroissent dans le sommeil.
La connaissance est le dernier recours de la nostalgie.
Vous pourriez aussi aimer
L'orage A envahi le ciel, l'éclair S'est fait d'un grand cri bref, Et les richesses de la foudre se répandent.
Odeurs, couleurs, saveurs, Le même songe, Colombes dans l'ailleurs Du roucoulement.
Le silence est comme l'ébauche de mille métamorphoses.
La clarté disparut au ras de ces collines enchevêtrées entre le ciel et le monde. Et ce fut à nouveau la grande nuit d'avant, sans étoiles.
Un père ? Eh bien, celui qui te prend sur ses genoux quand tu pleures, et qui s'assied près de toi le soir lorsque tu as peur de t'endormir, pour te raconter une histoire.
Rêver : que la beauté Soit vérité, la même Évidence, un enfant Qui avance, étonné, sous une treille.
Et ruisselle à jamais Sur le chemin L'eau d'une heure de pluie Dans la lumière.
Un père ? Eh bien, celui qui te prend sur ses genoux quand tu pleures, et qui s'assied près de toi le soir lorsque tu as peur de t'endormir, pour te raconter une histoire.
Et qu'un peu de soleil Passe, leur chevelure Brille, ainsi ferait l'or Dans le vase sombre.
Et quelle étrange chose que certains mots, C'est sans bouche ni voix, c'est sans visage, On les rencontre dans le noir, on leur prend la main, On les guide mais il fait nuit partout sur terre.
Le silence est comme l'ébauche de mille métamorphoses.
Les poèmes aideront à passer avec soi et d'autres êtres le nécessaire serment de fidélité à la vérité de la vie.
Parfois prend le miroir Entre ciel et chambre Dans ses mains le minime Soleil terrestre.