La Bibliothèque est une ...

La Bibliothèque est une sphère dont le centre véritable est un hexagone quelconque, et dont la circonférence est inaccessible.
 Jorge Luis Borges

Citations liés

Une astuce pour se familiariser avec les grands nombres est de les associer à des images concrêtes simples. Par exemple, le nombre de 100000 équivaut à la quantité de mots que l'on trouve généralement dans un roman ; un million correspondrait donc à 10 romans et 1 milliard, au nombre de mots contenus dans une bibliothèque de 10000 romans.
 Daniel Tammet
Ranger une bibliothèque, c'est exercer de façon silencieuse l'art de la critique.
 Jorge Luis Borges
La fonction essentielle d'une bibliothèque est de favoriser la découverte de livres dont le lecteur ne soupçonnait pas l'existence et qui s'avèrent d'une importance capitale pour lui.
Sur les rayons des bibliothèques je vis un monde surgir de l'horizon
 Jack London
Je me rappelle un rêve, il y a quelques nuits de cela. J'avais trouvé un livre anglais du XVIIè siècle et je me disais que c'était épatant d'avoir dégotté cette édition, mais après j'ai pensé que, si j'étais en train de rêver, je n'allais pas le retrouver le lendemain. Alors, me suis-je dit, je vais le mettre en lieu sûr, et je l'ai mis dans le tiroir de la bibliothèque. Comme cela je pourrais le retrouver à mon réveil. SABATO, avec une légère ironie : Un rêve typiquement borgésien.
 Jorge Luis Borges

Citations du même auteur

Chaque personne qui passe dans notre vie est unique. Elle laisse toujours un peu d'elle-même, et s'en va avec un peu de nous. Certains peuvent prendre plus que d'autres, mais aucun ne peut ne rien laisser. C'est la preuve évidente du fait que deux âmes ne se rencontrent pas par hasard.
 Jorge Luis Borges
L'amitié n'est pas moins mystérieuse que l'amour ou l'une quelconque des facettes de cette chose confuse qu'est la vie. Je me suis dit parfois que seul le bonheur est sans mystère, car il se justifie par lui-même.
 Jorge Luis Borges
Ranger une bibliothèque, c'est exercer de façon silencieuse l'art de la critique.
 Jorge Luis Borges
Je me rappelle un rêve, il y a quelques nuits de cela. J'avais trouvé un livre anglais du XVIIè siècle et je me disais que c'était épatant d'avoir dégotté cette édition, mais après j'ai pensé que, si j'étais en train de rêver, je n'allais pas le retrouver le lendemain. Alors, me suis-je dit, je vais le mettre en lieu sûr, et je l'ai mis dans le tiroir de la bibliothèque. Comme cela je pourrais le retrouver à mon réveil. SABATO, avec une légère ironie : Un rêve typiquement borgésien.
 Jorge Luis Borges
Que le ciel existe, même si ma place est en enfer.
 Jorge Luis Borges